9. GESTION DES STOCKS

Définition 0
Rien de formalisé

Logistique
fragmentée

Supply Chain
intégrée

Supply Chain
digitale

Supply Chain
collaborative

Localisation et dimensionnement des stocks

Les décisions de localisation des stocks représentent un enjeu important synonyme d'investissements immobiliers.

Selon la stratégie de l’entreprise et les objectifs de service/coût, la configuration du réseau de distribution varie et comprend différentes structures réparties en un, deux ou plusieurs niveaux selon les canaux de distribution B2B et B2C.

Entre les usines et les points de vente, on trouve des entrepôts centraux, des entrepôts de débord, des dépôts régionaux, des centres de différenciation retardée, des hubs, des plateformes de massification et d’éclatement, etc. de taille plus ou moins importante selon leur fonction et leur localisation dans la chaîne de distribution.

Prenons par exemple le cas des produits génériques qui sont stockés dans un entrepôt central avant d’être distribués sur des plateformes régionales avant d’être personnalisés à la commande (moins de stocks, plus grande réactivité, prévisions génériques plus fiables).

   

Le contenu de cette grille de maturité sera prochainement publié dans le cadre de notre campagne de communication.

1 nouveau module est publié tous les 2 mois (le 1er mardi des mois impairs).

Pour toute question, n'hésitez à nous contacter en cliquant ici.

   

Gestion des stocks

Le rôle du stock est de couvrir la demande et les aléas tout en optimisant la production et la distribution.

Mais son coût est important et la présence de stocks importants masque de nombreux problèmes (prévisions erronées, manque de fiabilité des fournisseurs, problèmes de qualité, méconnaissance des techniques d’optimisation des stocks, postes goulets, etc.).

Les coûts de possession de stock varient selon la nature des produits entre 10 et 35 % par an de leur valeur. Ils se composent des éléments suivants :

  • coût du capital (coût de la dette et du capital immobilisé)
  • coût de stockage et de manutention 
  • coût d’obsolescence 
  • freinte/vol 
  • assurances 
  • coût de gestion

On distingue différents types de stocks :

  • les matières premières et les composants 
  • les encours de fabrication 
  • les produits finis 
  • les pièces de rechange pour les produits finis et les machines
  • l’outillage

La gestion des stocks consiste à optimiser les stocks en fonction d'un niveau de service fixé.

Elle nécessite un véritable pilotage des niveaux de stocks (stock mini/maxi, mini de commande, stock de sécurité, délai de sécurité) à tous les niveaux de la chaîne en fonction de la variabilité de la demande, des contraintes et des aléas d’approvisionnement et de production et des objectifs de service client.

Elle utilise différentes techniques pour le calcul des points de commande, des minima de commande (MOQ), des stocks de sécurité (ABC², analyse de la variabilité de la demande), des délais de sécurité, etc.

La visibilité des stocks dans la Supply Chain et l’harmonisation des règles de gestion entre les partenaires contribuent aussi à l'optimisation et à la maîtrise des stocks.

         

Maîtrise des stocks

Les ruptures comme les excédents de stock sont le reflet d’une mauvaise gestion des stocks.

La maîtrise des entrées/sorties et plus généralement de tout mouvement de stock est indispensable.

Pour ce faire, plusieurs bonnes pratiques telles que les accès réglementés aux magasins, l’utilisation d’outils de capture et d’enregistrement des mouvements de stock, les procédures d’inventaires, le suivi d’indicateurs de performance, etc. doivent être définies et rigoureusement appliquées pour obtenir une précision minimum de 98 % des stocks.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Supply Chain Masters